Vanuatu : 23 millions de dollars pour améliorer l’accès de 215 000 personnes à la sécurité hydrique

Le Conseil du Fonds vert pour le climat (FVC) a approuvé le financement d’un projet de 23 millions de dollars des États-Unis d’Amérique visant à renforcer l’adaptation et la résilience des populations en améliorant la sécurité hydrique à Vanuatu. D’une durée de cinq ans, ce projet élaboré avec le soutien de la Communauté du Pacifique (CPS) et de l’UNICEF prévoit la construction d’infrastructures à l’épreuve du changement climatique pour l’eau, l’assainissement et l’hygiène (WASH) et l’amélioration des systèmes de planification de la gestion des eaux. Plus de 215 000 personnes, en majorité dans les zones rurales du pays, bénéficieront de ces mesures. 

Le niveau d’accès à la sécurité hydrique et aux services d’assainissement dans le Pacifique est l’un des plus bas au monde. Les catastrophes et le changement climatique accentuent les difficultés que rencontrent les populations pour avoir accès à l’eau potable et aux services d’assainissement.

Vanuatu est par ailleurs reconnu comme le pays le plus vulnérable du monde aux catastrophes (Indice mondial de risque 2021) et comme l’un des plus vulnérables aux effets du changement climatique. Cette situation constitue une menace pour les ressources en eau douce du pays : l’élévation du niveau de la mer peut affecter les sources situées dans les zones de faible altitude, et par conséquent la qualité de l’eau potable. Les catastrophes dues aux changements climatiques peuvent quant à elles endommager les infrastructures WASH les plus importantes.

Le projet visant à renforcer l’adaptation et la résilience des populations en améliorant la sécurité hydrique à Vanuatu (Enhancing Adaptation and Community Resilience by Improving Water Security in Vanuatu) consistera à faire en sorte que ces systèmes soient à l’épreuve du changement climatique, de manière à protéger des ressources en eau douce fragiles. Il permettra également de garantir que les infrastructures sont conçues pour résister aux effets futurs du changement climatique et des catastrophes.

Il vise à faire face aux impacts du changement climatique dans le domaine de l’eau en donnant aux communautés rurales les moyens de planifier et de gérer des ressources en eau, en améliorant les infrastructures d'eau rurales et en renforçant les institutions provinciales et nationales pour faire face aux risques climatiques associés à la sécurité de l'eau.

Cette initiative est dirigée par le Gouvernement de Vanuatu en partenariat avec la Communauté du Pacifique (CPS), principale organisation scientifique et technique de la région, et sera appuyée par plusieurs partenaires, dont l’UNICEF, de manière à assurer une mise en œuvre efficace au bénéfice des 215 000 personnes directement concernées.

« Le projet visant à renforcer l’adaptation et la résilience des populations en améliorant la sécurité hydrique à Vanuatu est le deuxième projet à grande échelle du Fonds vert pour le climat à être approuvé par le conseil d'administration en 2022. Le premier projet concerne un programme de résilience climatique communautaire de Vanuatu (VCCRP) d'une valeur de 3,3 milliards de vatu approuvé en août 2022, suivi par le projet de sécurité de l'eau de Vanuatu, d'une valeur de 2,6 milliards de vatu, approuvé en octobre 2022, ce qui porte à 5,9 milliards de vatu la subvention approuvée par le conseil d'administration du Fonds vert pour le climat pour Vanuatu en 2022. » explique Esline Garaebiti, directeur général du ministère de l'adaptation au changement climatique, de la météorologie, des risques géologiques, de l'environnement, de l'énergie et de la gestion des catastrophes, et autorité nationale désignée du Vanuatu pour le Fonds mondial pour le climat.

Selon Erickson Sammy, Directeur du département des ressources en eau : « Les communautés de Vanuatu ont un grand besoin d'accès à une eau en quantité suffisante, en particulier au sein des communautés rurales. Le département des ressources en eau a donc l'obligation de veiller à ce que toute la population de Vanuatu ait accès à un approvisionnement en eau sûr et sécurisé ».

L’élargissement de l’accès à des financements climatiques systématiques et à grande échelle au bénéfice de pays comme Vanuatu est une composante essentielle du travail de la Communauté du Pacifique (CPS), et une mesure primordiale à mettre en œuvre au plus vite pour appuyer des solutions venant réellement en aide aux populations les plus exposées au changement climatique.

« Débloquer des financements climatiques est au cœur du travail mené par la CPS pour défendre les moyens de subsistance des populations océaniennes, forger leur résilience et optimiser la réduction des risques de catastrophe. Nous remercions l’équipe du Fonds vert pour le climat, qui a soutenu ce projet, le deuxième à avoir été approuvé au cours des 12 derniers mois. Il demeure cependant nécessaire d’améliorer rapidement l’accès des pays océaniens aux financements climatiques, de façon que la région puisse faire face du mieux possible aux conséquences du changement climatique et à la réalité d’ores et déjà observable sur le terrain », affirme Stuart Minchin, Directeur général de la CPS.

Contact(s) media : 
Maëva Tesan, Chargée de la gestion de l'information, de la communication et des connaissances, Communauté du Pacifique (CPS), Programme durabilité environnementale et changement climatique | maevatatspc.int
David Wardell, Chargé de communication principal par intérim, Communauté du Pacifique (CPS), Pôle communication institutionnelle | davidwatspc.int
Pour toute demande générale de renseignements, veuillez écrire à l’adresse suivante : mediaatspc.int.">mediaatspc.int

À propos de la CPS :
La Communauté du Pacifique (CPS) appuie le développement durable en Océanie depuis 1947 en faisant appel aux sciences, au savoir et à l'innovation. Principale organisation intergouvernementale de la région, elle émane de ses 27 pays et territoires membres qui en assurent la direction. www.spc.int/fr
Suivre la CPS : Actualités | Facebook | Twitter | LinkedIn | Instagram | YouTube et s'inscrire à la lettre d’information de la CPS

À propos de l’Unité financements climatiques :
L’Unité financements climatiques relève du Programme durabilité environnementale et changement climatique (CCES) et aide les pays membres de la CPS à accéder à des projets liés au changement climatique, à les concevoir, à les gérer et à les mettre en œuvre, conjointement avec le Fonds vert pour le climat, le Fonds pour l’adaptation ainsi que d’autres mécanismes de financement climatique. https://www.spc.int/fr/CCES/CFU

 

Country
Vanuatu

Tags